Skip to content

La cuisine sans gluten

Plus qu’une tendance, c’est un mal réel qui touche de nombreuses personnes. Suite à une utilisation excessive du gluten de blé dans les produits transformés, le système digestif est saturé de blé moderne ultra raffiné responsable d’inflammation.

On vous partage dans cet article ce qu’il faut réellement savoir sur le gluten, d’où il vient, pourquoi le réduire et surtout quelles sont les alternatives !

Qu'est-ce que le gluten ?

Le gluten est un mélange de 2 protéines, la gluténine et la gliadine qui lorsqu’elles entrent en contact avec l’eau, créent une structure particulière : le gluten. Il forme un maillage élastique permettant à la pâte de prendre du volume. On retrouve principalement du gluten dans les céréales de blé.

LE SAVIEZ-VOUS ? 

Le blé cultivé à l’époque était moissonné à la main avec le respect des saisons. Aujourd’hui le blé est croisé hybride pour augmenter les rendements. Le nombre de chromosomes a été multiplié par 3 ! Et le corps humain ne peut plus le reconnaître.

Pourquoi éviter le gluten de blé ?

Le gluten augmente la porosité de l’intestin qui laisse donc passer des toxines dans le reste de l’organisme. A cause de cette porosité, les micronutriments essentiels au bon fonctionnement de nos organes sont mal absorbés, ce qui engendre des carences.

Certaines personnes souffrent d’une intolérance au gluten ou de maladie cœliaque. Il s’agit d’une pathologie intestinale chronique auto-immune qui entraîne, entre autres, des troubles digestifs. Ces personnes doivent alors éliminer totalement le gluten de leur alimentation et le remplacer par des substituts.

Dans ces cas là, le gluten est responsable de :

  • troubles digestifs : diarrhée chronique, reflux gastro-œsophagien (RGO), côlon irritable, troubles intestinaux, nausées, vomissements, ballonnements, flatulences…
  • troubles immunitaires : sclérose en plaques, diabète, thyroïdite de Hashimoto…
  • troubles articulaires : polyarthrite rhumatoïde, arthrose…
  • troubles cutanés : eczéma, psoriasis …
  • troubles neurologiques : anxiété, migraine, fatigue chronique, dépression, irritabilité…

Et si je ne suis pas intolérant, pourquoi réduire ?

Une majorité de personnes signalent une amélioration de leur bien-être général lorsqu’elles réduisent leur consommation de gluten. Cela peut inclure une augmentation du niveau d’énergie, une meilleure digestion, une amélioration de la peau, une réduction des ballonnements ou une perte de poids. Ces effets peuvent varier d’une personne à l’autre et ne sont pas universels, mais la majorité constate des bénéfices en limitant leur consommation de gluten.

Quelles sont les principales alternatives au gluten ?

Pour adopter une cuisine végétale sans gluten, il est important de se familiariser avec les alternatives sans gluten pour les ingrédients couramment utilisés.

Par exemple, la farine de blé peut être remplacée par :

  •  la farine de riz
  • la farine de sarrasin
  • la farine de pois chiche
  • la farine de quinoa …

Pour travailler une pâte et lui permettre de lever, plusieurs ingrédients peuvent remplacer le gluten de blé :

  • la fécule de maïs
  • la fécule de pomme de terre
  • le bicarbonate de sodium
  • la levure chimique sans gluten
  • la fécule d’arrow-root ..

Les pâtes sans gluten à base de maïs, de riz ou de lentilles sont également des choix populaires. L’important est de savoir que de délicieuses options sont disponibles pour satisfaire tous les palais.

Concrètement, comment je m'y prends ?

Adopter une cuisine végétale sans gluten (ou en le réduisant simplement) est un excellent choix pour votre santé mais elle demande une certaine préparation :

  • Se remettre au fourneaux, on évite l’achat de plats préparés et on favorise les aliments non transformés et non raffinés
  • Revoir toute son épicerie et y intégrer toutes les farines et autres ingrédients alternatifs
  • S’acheter un super livre de recettes pour s’inspirer et pouvoir mettre en places des « classiques du quotidien » quand on n’a pas le temps de cuisiner 😉
  • Prévenir son entourage proche et les aiguiller aussi dans cette alimentation en donnant des tips ou autres …
  • Et le MUST HAVE, s’inscrire à un stage de cuisine dédié à la cuisine sans gluten pour découvrir tous les fondamentaux et repartir avec une boîte à outils concrète à mettre en place au quotidien !

Et justement …. on a pensé à tout, puisqu’un stage vous attend en septembre prochain dans une magnifique ferme en permaculture proche de l’océan.

Retrouvez toutes les infos ici !

Découvrez

Recevoir une dose d'inspiration